Prélèvement b2b DGFIP : à quoi correspond ce type de prélèvement ?

b2b dgfip

Les comptes bancaires représentent généralement un moyen de paiement très prisé lors des différentes opérations. Pour les paiements des taxes et impôts par exemple, cela se fait au moyen de votre compte bancaire afin que la somme versée soit systématiquement virée à la DGFIP. Il faut constater que c’est la Direction Générale des Finances Publiques qui se cache sous le sigle DGFIP. Cependant, le B2B est une terminologie qui traduit généralement les diverses opérations qui se réalisent entre deux personnes. De ces deux concepts, l’association b2b DGFIP peut déjà faire penser aux opérations effectuées entre une personne et la DGFIP. Focus sur le prélèvement b2b DGFIP.

Qu’est-ce que le prélèvement b2b DGFIP ?

Le prélèvement SEPA et celui b2b DGFIP ne sont pas différents l’un de l’autre. C’est une forme de prélèvement qui facilite vos paiements à l’endroit de la direction générale des finances publiques. Pour y arriver, votre paiement devrait se faire via un compte bancaire créé sous le format IBAN. C’est un code qui figure très souvent sur tous les relevés bancaires. Il s’agit d’un code qui sert simplement d’identifiant du compte en banque. L’importance de l’IBAN n’est plus à démontrer en ce sens qu’il est utile pour faire les transactions internationales ainsi que les prélèvements b2b DGFIP.

Pour réussir facilement ou aisément votre paiement b2b DGFIP, vous avez besoin nécessairement de signer un mandat de prélèvement. Après cette signature, vous procéderez à la présentation du mandat à votre créancier afin qu’il vérifie et confirme. Dans cette situation précise, la DGFIP représente votre créancier. Quand votre créancier effectue une validation, il se trouve dans l’obligation de dépêcher des instructions à votre organisme financier (banque) pour les prélèvements. Dès que votre banque effectue cette action, elle ne peut plus la rétracter et vous ne pouvez plus obtenir un remboursement.

Lisez aussi cet article :   Notre avis sur l’intelligence prime capital : tout savoir

b2b dgfip

Réalisation d’un prélèvement b2b DGFIP : les étapes incontournables

Pour effectuer un prélèvement b2b DGFIP, vous devez vous assurer que votre compte bancaire appartient bel et bien à la zone SEPA. Sans disposition d’un compte SEPA, il vous est impossible de réaliser le paiement des impôts et des taxes, car c’est le seul compte autorisé pour ce genre d’opérations. En termes plus simples, seul un compte SEPA est éligible pour verser ou payer les prélèvements à la DGFIP. De plus, vous pouvez faire des virements bancaires à la direction générale des finances publiques à l’aide du site des déclarations en ligne. Le compte que vous disposerez sur cette plateforme vous permettra de suivre rigoureusement votre compte.

Pour surfer sur ce site, il vous est obligatoire d’insérer votre numéro fiscal avant d’avoir accès à votre espace personnel. En dehors de ce numéro, vous aurez aussi obligatoirement besoin d’un SIRET. En cas d’oubli ou de perte de votre mot de passe, vous pouvez en demander un autre. Commencez à sélectionner l’option de récupération de mot de passe avant d’appuyer sur « consulter » à la suite. Au cours de ce processus, il est possible de voir vos prélèvements précédents s’afficher et si vous le souhaitez, vous pouvez les modifier.

Pourquoi faut-il instaurer un prélèvement b2b DGFIP ?

Plusieurs raisons justifient la mise en place d’un prélèvement b2b DGFIP, puisqu’il aide pour le paiement des différentes taxes. C’est un type de prélèvement qui s’occupe souvent des amendes, de la taxe foncière et des impôts. Grâce à ce dispositif, les IR se prélèvent facilement chez les salariés et les amendes routières et autres sont facilement payées.

Lisez aussi cet article :   Notre avis sur l’intelligence prime capital : tout savoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *